La Monarchie en France. 1735. Le roi Louis XV a 25 ans, et les intrigues sont reines au Palais Royal à Versailles ainsi que dans tout le royaume. Incarnez votre personnage et changez le cours de l'histoire !
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emina Danica
Reine de France
Reine de France
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Palais des Tuileries.

MessageSujet: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Mer 6 Oct - 2:44

Des gardes sont postés à l'entrée du salon de la Paix. C'est aujourd'hui que la Reine reçoit la cour Française, rencontre qui aurait pour but de constituer son 'entourage'.
La grande pièce est aménagé avec goût. En son centre, un bureau et assise derrière, une reine à la mine déphasée, son regard perdu sur les fauteuils et banquettes libres devant elle.
Quand la Reine se sentira prête, la porte s'ouvrira sur ( elle espère ), plusieurs personnes de bonne volonté. Il fallait savoir s'entourer, et surtout bien le faire ! Quelques noms et visages lui venaient en tête, mais rien de vraiment certain.
Dans l'ensemble Emina était plutôt satisfaite de sa nouvelle vie en tant que Française. Que ça plaise ou non, elle était Reine de France, c'est elle qu'on avait choisit et pas une autre !

Emina Danica relève la tête et laisse son regard glisser sur un buffet à sa droite. Un plateau contenant quelques verres à pieds et une bouteille en cristal y est posé. Elle se lève doucement et flotte à son niveau.

Un petit verre ? Là, maintenant ? Pensa t'elle.

N'étant pas du genre à se refuser quoi que ce soit, la Reine se sert un verre et approche le liquide ambré de ses lèvres. La première gorgée peine à passer mais la deuxième quant à elle est avalée avec rapidité.
Soupire de soulagement suivit d'un élan de motivation. Le verre posé à sa place, Emina retourne derrière son bureau, bras vissés sur les accoudoirs et les prunelles directement fixées sur la porte d'entrée en face d'elle.
A présent elle se sentait à son aise, parait à affronter tout ce qui pouvait se dresser, ou pas, contre elle.


Que l'on commence à faire entrer les personnes déjà présentes.

_________________
Bac à sable ? Fous-y un coup d'râteau... !!
*Srbja moja princeza, imamte u kozu : Serbie, ma princesse, je t'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois d'Harcourt

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Tours et Paris 1er arrondissement

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Mer 6 Oct - 4:50

Le Marquis d'Esne accompagné de la vicomtesse de Comblisy se font annoncer pour audience auprès de la Reine...

Fringuant dans un uniforme de marine Bleu clinquant rehaussé de ses gros boutons dorés,un chapeau noir avec une plume d'Oie majestueuse.
Heureux de marcher sans sa canne depuis peu,grace aux soins de sa belle et douce maitresse,experte aussi en soins venant de la Nature.

La Marquis d'Esne eut égard à son titre fit deux pas en avant le premier .
Un sourire presque d'excuse envers Camille et François d'Harcourt fait une révérence appliquée en faisant virevolter majestueusement son chapeau en sa main droite et ce,jusqu'à sa hanche gauche en s'inclinant.

Majesté....le bonjour.Je me présente à vous pour vous présenter mes hommages.

Le Marquis d'Esne se relève lentement,un regard franc et presque chaleureux,peu habituel chez lui.

Mais aussi...pour me mettre à votre service...dans la limite de votre bon vouloir.

François d'Harcourt fait un pas en arrière respectueusement,tout en attendant réponse et suite du protocole...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Mer 6 Oct - 6:14

Les couloirs se ressemblaient tous et il était loin à présent le château familial. Elle serait bien arrivée plus tôt si elle avait croisé des gens compétents depuis son lever. La suivante qui s'occupait de sa toilette et de son habillage était d'une lenteur affligeante et la jeune princesse était à court de vertes réprimandes, il semblerait que les français aiment prendre leur temps. Elle devrait se faire à ce nouveau rythme de vie ou alors la Cour devra se faire au sien. Elle leva les yeux au ciel, il faudrait d'abord qu'elle prenne ses marques et pour cela, sa soeur avait eu une merveilleuse idée que cette réunion dans le Salon de la Paix. La Paix entre la France et la Serbie, Danitza n'était pas prête à signer l'armistice ! A cause de ce mariage, elle avait d'abord du laisser partir sa soeur et maintenant, elle se retrouvait dans ce pays, sans amis et sans ses domestiques habituels, sans même ses petites coutumes. Elle soupira, maudissant le roi de France de lui avoir pris sa soeur.

Un serviteur lui avait apporté un billet de sa soeur dans lequel elle l'invitait à se joindre à elle dans son grand cabinet. Elle avait sauté de joie et était sortie de sa chambre en courant, mais devant les regards indignés de certains elle ralentit le pas pour arriver à une démarche altière et raisonnable. Même si elle détestait céder devant le regard des simples courtisans, elle n'était plus en Serbie et n'était pas stupide au point de l'ignorer et surtout, elle ne voulait pas créer d'ennuis à sa soeur. Déshonorer la Reine de France n'était pas dans ses plans surtout quand il s'agissait de la famille. Danitza préférait laisser les gens choisir et n'être maître que de sa propre destinée à elle, était-ce un mal d'être égoïste ?

Devant la porte du salon de la Paix se tenait deux gardes qui lui intimèrent de décliner ses noms prénoms et titre de noblesse. Elle leva les yeux au ciel, cela se voyait qu'elle était nouvelle venue mais ça ne durerait pas longtemps, elle ne supporterait pas longtemps sinon cette visible ignorance de sa personne.


- Refusez-moi l'entrée et vous verrez bien, messieurs. Ou mieux ouvrez donc cette porte et attendez la réaction de la Reine, ma soeur. Je suis Danitza Sladjana, princesse de Serbie. Alors ouvrez donc messieurs, j'attends mais pas trop longtemps.

Ils s'exécutèrent, entre surprise et révérence et elle soupira en entrant. Son visage s'éclaircit en voyant sa soeur et elle se rua vers elle. Prenant ses mains dans les siennes, elle voulait sentir qu'elle ne rêvait pas. Après tous ses jours passés sans la voir, elle n'en revenait pas.

- J'ai eu ton billet et je serais venue bien plus vite si la personne que tu as mis à mon service était un temps soit peu dégourdie ! soupira-t-elle en souriant.

La jeune femme remarqua qu'elle avait ignoré le couple présent dans la salle et sans laisser le temps à sa soeur de l'introduire, elle inclina la tête en disant.

- Je suis Danitza-Sladjana de Serbie, et vous êtes ?


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille
Vicomtesse de Comblisy
Vicomtesse de Comblisy
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : france sud

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Ven 8 Oct - 19:18

La vicomtesse de Comblisy accompagnée de son amant attend que celui -ci finisse son laïus de présentation tout en regardant autour d'elle..

Remarque le verre posé sur le bureau... ma foi cela ne ressemble pas à du jus de fruit...Regarde avec une curiosité amusée cette reine étrangère, qui ne lui est pas antipathique.

Puis une femme extraordinairement et d'une impulsivité déconcertante se jette sur la reine...
Tiens donc voilà qu'elle la tutoie...
Des mots inconnus fusent de ses lèvres pulpeuses, alors qu'elle lui tient les mains comme une amie de toujours... à moins que... peut-être une amante...

Camille attend calmement au côté de François, une réponse de son altesse royale de Serbie reine de France....

La belle jeune femme impétueuse à l'entrée fracassante se tourne enfin vers eux... et devance la reine...

Un sourire de Camille...

Je suis Camille le Roux vicomtesse de Comblisy... Enchantée Danitza...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois d'Harcourt

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Tours et Paris 1er arrondissement

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Ven 8 Oct - 19:53

Tout à son attente polie,d'un réponse de la reine ...un éclat de voix ?...quand la porte s'ouvrit avec vigueur...

François d'Harcourt inspire,la réponse attendra ,mais s'attarde à considérer la belle robe
de la Femme non moins superbe qui parla avec familiarité à la Reine,puis un contact des mains
se fait entre elles,sans qu'aucune gêne ne paraisse?

Une impétuosité et sans doute un fort appétit de la Vie,la fait sans doute agir ainsi,soit
quand soudain elle vint à se tourner,un agréable visage leur adresse la parole.


Enchanté Danitza...je suis François d' Harcourt Marquis d'Esne..

Une inclinaison polie envers la jeune femme,puis François d' Harcourt lui adresse un mince sourire en se relevant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emina Danica
Reine de France
Reine de France
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Palais des Tuileries.

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 9 Oct - 2:40

On ouvre la porte sur le couple bien connu de la Reine. Elle sourit soulagée de les voir tout en ouvrant les bras en signe de bienvenue. Le Marquis d'Esne s'avance et à peine eut il finit de parler qu'un éclat de voix résonne dans le bureau. Ce n'est que quelques secondes après que la porte s'ouvre à nouveau pour laisser place à la charmante sœur qui se précipite sur Emina. Les mains sont attrapées et voici une flopée de mots qui s'échappe de la bouche de Danitza.
Emina sourit en l'écoutant essayant tout de même de lui faire comprendre qu'elles ne sont pas seules. Danitza remarque enfin le couple et se présente aussi naturel que d'habitude, coupant ainsi l'élan d'Emina pour le faire.


Huum... Chère Vicomtesse, cher Marquis, veuillez pardonnez l'entrain de cette charmante jeune femme, qui n'est autre que notre sœur. Notre étiquette en Serbie, est bien moins despotique qu'à Paris.

Se tournant vers Danitza.

Nous veillerons à ce que votre domestique soit changé Princesse.
Prenez donc place à ma droite Carmélite.


Petit sourire échangé, les yeux chargés d'amour. Faut dire que c'est sa sœur chérie et qu'elle ne sait rien lui refuser. Néanmoins devant la cour, Emina reste la Reine et ne peut se permettre autant de complicité.
Elle se tourne à présent vers le couple et commence à leur parler.


Nous sommes ravie de vous ici !

Marquis, nous devons avouer que vous êtes tout à fait charmant dans cet uniforme.
Vos hommages sont toujours un plaisir à entendre, et nous les jugeons sincères.
Toutefois nous aimerions savoir ce qui vous plairez de faire à notre service. Un domaine privilégié ?


Emina porte ses yeux sur Camille et lui décroche un de ses plus beaux sourire.


Camille le Roux vicomtesse de Comblisy. Vous faites parti des rares personnes sur qui la présence en ce lieu compte beaucoup pour nous.
Nous attendons avec impatience ce que vous avez à nous dire.


La Reine regarde Camille en souriant toujours, l'encourageant ainsi à parler.

_________________
Bac à sable ? Fous-y un coup d'râteau... !!
*Srbja moja princeza, imamte u kozu : Serbie, ma princesse, je t'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 9 Oct - 6:36

Les deux personnes venues se présenter devant la Reine la dévisagèrent mais sans antipathie. La jeune princesse eut un léger sourire en coin et laisse finalement sa soeur reprendre le contrôle de la situation. Impulsive ou mais pas téméraire lorsqu'il s'agit de la famille. Elle incline avec rayonnement la tête pour saluer la vicomtesse qui lui semble fort sympathique puis elle salue également avec une légère déférence le marquis sur le visage duquel elle a cru remarqué l'ombre d'un sourire amusé. Puis, respectant la volonté de sa soeur, elle se place à ses côtés, la remerciant d'un regard pour le changement de domestique.

D'ailleurs, ce simple échange de regard fait passer beaucoup plus que les mots. Elle comprend que sa soeur compte sur elle pour respecter le despote royal qui prévaut en France. Elle aurait tellement aimé pester et manifester son mécontentement à voix haute pourtant, l'amour pour sa soeur l'en empêcha immédiatement. Seuls les yeux qu'elle leva au ciel et un petit soupir laissèrent passer ses sentiments. Elle reprit bien vite une attitude plus convenable et profita de sa place pour, tout en écoutant sa chère Emina, scruter un peu plus les deux personnes qui se tenaient face à elles.

La vicomtesse avec un visage lumineux et une expression qui invitait à l'amitié. En tout cas, Danitza en ferait volontiers son amie en la connaissant mieux bien évidemment. Quoique, elle avait déjà sympathisé avec d'autres personnes pour moins que ça mais elle ne voulait pas apporter d'ennuis à sa soeur pour le moment. Son regard dévia ensuite vers le marquis qui semblait beaucoup plus mystérieux voire inaccessible pourtant il en fallait plus pour décourager la jeune femme et surtout, l'esquisse du sourire qu'elle avait cru voir lui confirmait l'intérêt qu'elle avait provoqué chez les deux courtisans. En y regardant bien, le marquis et la vicomtesse se connaissaient certainement fort bien, voire plus et Danitza en sourit.

Emina joue parfaitement son rôle de Reyne se cherchant une cour, elle interrogeait invitait à la parole. Leur père serait certainement très fier d'elle. La jeune femme pensa d'ailleurs qu'il serait de bon goût de songer à lui écrire pour lui conter son voyage et également ses débuts à la Cour Française. Mais les pensées vont bien un temps et surtout, la patience n'est pas la vertu principale de la princesse, elle jeta un regard vers sa soeur qui elle-même fixait le sien sur la vicomtesse. Pas de secours pour le moment, pensa-t-elle. Elle laissa donc ses prunelles courir pour découvrir la pièce. Finalement, elle se perdit dans la contemplation du paysage car les fenêtres offraient une vue splendide sur les jardins. Est-il seulement autorisé d'y courir ? Elle laissa échapper un soupir qui lui ne dû échapper à personne et aussitôt, un sourire se dessina sur les lèvres gourmandes de la jeune princesse... Sa tentative de discrétion semblait être un échec.


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille
Vicomtesse de Comblisy
Vicomtesse de Comblisy
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : france sud

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 9 Oct - 7:52

Camille rougissante un peu s’incline devant la reine, elle ne s’attendait pas à être invitée à s’exprimer en premier…

Mais bon l’atmosphère involontairement détendue par l’arrivée intempestive de la sœur de la reine, les familiarités non protocolaires de ces deux sœurs lui plaisaient…
Elle se sentait déjà mieux ici qu’à n’importe quel autre endroit de la cours.

Un sourire à la jeune Danitza qui respirait la fraicheur et la spontanéité.
Puis son regard se pose sur la reine.

Votre altesse, depuis votre arrivée à la cour, un vent de fraîcheur et de renouveau enchante Versailles qui je l’avoue m’ennuie désespérément.
J’ai eu la chance de vous croiser quelquefois, et toujours aimé vous côtoyer… Aussi aujourd’hui, je viens vous proposer mes services à vos côté…
Servir la reine de France représentée par votre aura serait pour moi un grand honneur en même temps que le plus merveilleux chemin de vie que je puisse imaginer à la cours.


La jeune femme les yeux pétillants de sincérité esquisse à nouveau une révérence fort heureusement moins maladroite que les premières (elle a un peu évolué quand même ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois d'Harcourt

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Tours et Paris 1er arrondissement

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 9 Oct - 18:41

Prenant une pose de pied en Cap alors,que parle Camille,attentif ...

Une pensée amusée,eu égard au tempérament bouillonnant qu'il devinait chez elle,ce qui n'étais pas pour lui déplaire
lui même ayant été fort impétueux aux premiers temps de son arrivée dans l'armée.Les divers postes de Commandements
avait lissé un peu ce caractère mais de sérieux orages e faisaient parfois encore ressentir,sa liberté d'expression avait
toujours lieu quelque soit l'interlocuteur,si ce n'est le Roi.

Un sourire esquissé à l'intention de la jeune Princesse,puis se tourne vers la reine alors que la Vicomtesse de Comblisy
a fini de lui parler pour le moment.

Merci Majesté...une inclinaison polie de la tête....je serai votre Homme ou plutôt votre bras pour les tâches que vous aurez
à me confier.


Un rictus en coin,mêlant agressivité et conviction.

...pour le bien de la Reine et ceux qui lui sont proches...

Un pas de recul pour signifier son attente de la suite..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emina Danica
Reine de France
Reine de France
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Palais des Tuileries.

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Mer 13 Oct - 9:30

Un soupire dans ce silence. Effectivement cela ne passe pas inaperçu.
Emina se tourne vers Danitza qui arbore présentement un sourire des plus décontracté possible.
La Reine ne laisse rien paraitre, de toute façon c'est inutile, elle l'a connait bien.

Le regard est à nouveau posé sur la Vicomtesse aux joues rougies qui prend la parole.


Camille a écrit:
Votre altesse, depuis votre arrivée à la cour, un vent de fraîcheur et de renouveau enchante Versailles qui je l’avoue m’ennuie désespérément.
J’ai eu la chance de vous croiser quelquefois, et toujours aimé vous côtoyer… Aussi aujourd’hui, je viens vous proposer mes services à vos côté…
Servir la reine de France représentée par votre aura serait pour moi un grand honneur en même temps que le plus merveilleux chemin de vie que je puisse imaginer à la cours.

Une belle révérence pour terminer en beauté. La Reine regarde la Vicomtesse avec les yeux qui pétillent. Au fur et à mesure, la Vicomtesse ne cessait de lui inspirer confiance et amitié.
Emina sursaute légèrement quand le Marquis se met à parler.


François d'Harcourt a écrit:
Merci Majesté... Je serai votre Homme ou plutôt votre bras pour les tâches que vous aurez à me confier.
... Pour le bien de la Reine et ceux qui lui sont proches...

Sur ces dernières paroles, la Reine se penche sur son bureau, ou plutôt sur le Marquis, son regard comme le sondant. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! L'expression de l'homme semblait tout à fait enclin à la tache.
Mais c'est part Camille que la Reine commença. Les Dames d'abords bien sûr !


Très chère Vicomtesse... Camille, si nous pouvons nous permettre ; Votre douceur nous en deviendra surement indispensable, mais nous prenons le risque.

La Reine sourit amusée, puis continue.

Bien. A partir d'aujourd'hui, nous vous nommons Première Dame de la Reine.
Il faudra veiller à nos soins et nous accompagner partout ou votre présence nous semblera bonne et utile.
Autant être honnête avec vous. Dès à présent votre vie passe après la notre. Bien sûr, officiellement. Il en va de soit que nous ne sommes point fervente de tyrannie en tout genre. Nous espérons, enfin, nous sommes certaines que tout se déroulera à merveille. Nous nous en réjouissons !


Emina incline la tête en direction de la Vicomtesse puis se tourne à présent sur le Marquis.

Il semblerait, Marquis, que vous correspondriez exactement au profil que nous recherchons. Tout comme votre amie la Vicomtesse, votre présence sera de rigueur quand nous l'exigerons. Inutile de nous répéter vous connaissez la suite.
Plus tard, nous nous verrons. En privé.


Emina Danica se lève et vient se placer devant le bureau, tout près du couple. Là elle se penche un peu et murmure quelques paroles, l'air plus que sérieux.

Je vous confis ce qui m'est le plus chère. C'est à dire ma confiance.
J'espère ne pas me tromper sur vos sentiments à mon égard.


La Reine se redresse doucement et affiche un sourire.

Eh bien nous pensons qu'un petit quelque chose manque à cet instant, n'est-il pas ?!
Que diriez vous d'un petit verre pour fêter cela ?

_________________
Bac à sable ? Fous-y un coup d'râteau... !!
*Srbja moja princeza, imamte u kozu : Serbie, ma princesse, je t'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille
Vicomtesse de Comblisy
Vicomtesse de Comblisy
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : france sud

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Jeu 14 Oct - 3:53

Camille affiche un large sourire aux dires de la reine…
Cela est inespéré…Vraiment plus qu’elle n’osait imaginer…Côtoyer chaque jour son altesse royale vaut bien le sacrifice d’une partie de son temps…
Son arrivée à la cours se présente sous les meilleurs hospices…
Pour un peu elle lui sauterait au cou la pétillante jeune femme… Le charme slave de la divine étrangère ayant su conquérir son cœur…

Ma reine vous me voyez fort honorée de votre faveur… car c’est une grande joie pour moi que d’assumer cette tâche…
Soyez sûre que le moindre de vos souhait sera exaucé… Et de trouver en ma présence et ma personne je l’espère une douceur de vie ainsi qu’un soutien à toute épreuve…


Attendant que François s’exprime à son tour, elle réprime sagement un trépignement d’impatience à intégrer sa fonction de première dame, regardant curieusement autour d’elle le décor de ses évolutions à venir… L’antre secrète de sa majesté reine de France…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 16 Oct - 7:31

On la regarde avec indulgence comme à l'ordinaire ou presque. Depuis combien d'années entendait-elle cette rengaine ? Elle avait toujours été la plus jeune et donc la plus choyée, sa soeur adorée, malgré ses extravagance parfois était considérée par ses parents comme une femme, alors qu'elle même ne serait toujours qu'une enfant aux yeux de tous. Les mots résonnaient encore à ses oreilles : "elle est jeune, comment lui reprocher quoique ce soit ?" et puis à cela une nouvelle litanie était arrivée : "Elle est si jolie, on peut tout lui passer". Et effectivement, on lui passait tout et bien plus encore mais cela valait quand elle était chez elle.

Mais Danitza était loin, bien loin d'être stupide mais au lieu de se révolter contre les idées que les gens qui l'entouraient se faisait d'elle, elle s'entretenait là-dedans, en jouant et en abusant. Et il faudrait bien que Versailles s'y fasse ! Un sourire inconscient se traça sur ses lèvres et elle secoua légèrement la tête pour chasser ses pensées et se concentrer sur la vicomtesse, le marquis et son éblouissante soeur.

Etre Reine lui allait comme un gant à la fois proche et lointaine, rassurante mais ferme ; la jeune fille l'admirait sincèrement. Et d'ailleurs elle n'offrait son admiration qu'à deux personnes : son père et sa soeur. Les autres ne valaient pas ce sentiment privilégié, et pour avoir la confiance de la jeune princesse, c'était presque une lutte de tous les instants. Car son caractère capricieux lui faisait honnir les personnes qui ne respectaient pas ses désirs. Il fallait agir à sa guise ou disparaître. Décidément, le cours de ses pensées partaient en des endroits lointains. Elle se fixa sur ce qui se déroulait sous ses yeux essayant d'y trouver de l'intérêt.

La vicomtesse avait une apparence fragile mais une aura faite de force l'entourait. Elle semblait avoir également une fougue qu'elle parvenait à dissimuler malgré la joie qu'elle lut dans son regard quand Emina lui annonça sa décision. Une décision qui n'était d'ailleurs pas pour déplaire à Danitza car elle appréciait déjà cette jeune femme et qu'elle allait la côtoyer autant que sa soeur. Pourtant elle eut une légère pointe de jalousie, elle n'aurait pas sa soeur pour elle toute seule. Tout ça à cause de ce mariage avec ce roi de France. Elle se retient de pester et plaça une main devant sa bouche comme pour éviter que le mot sorte malgré elle.

Le marquis avait un masque de calme mais des yeux qui aimaient observer et deviner ce qui amusa beaucoup la jeune princesse. Elle lui rendit d'ailleurs son sourire en constatant qu'il la regardait. Quand il s'adressait à la Reine, il paraissait sincère dans sa loyauté et pour cela elle décida de lui accorder en elle-même un léger sentiment de gratitude. En revanche, elle ne pardonnerait pas la moindre traitrise de quiconque envers sa soeur. On pouvait la trahir elle, mais on ne trahissait pas son Emina.

Elle fixa sa soeur comme pour lui demander si c'était bientôt fini et quelques mots s'échappèrent malgré elle :


- Et moi aussi je dois te promettre quelque chose.

Elle lève les yeux au ciel et se reprend se rappelant qu'elles ne sont pas seules et plus à Belgrade. Elle prend une aspiration. L'étiquette française : elle lui tordrait volontiers le cou tient !

- Pardon. Moi aussi dois-je promettre quelque chose votre Majesté ?


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois d'Harcourt

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Tours et Paris 1er arrondissement

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Lun 18 Oct - 17:55

Posté fièrement sur ses pieds,une main non loin de celle de la Vicomtesse de Comblisy....

Le Marquis d'Esne inclina la tête poliment pour écouter les royales consignes,puis prit une attitude plus attentive
encore à l'aparté de la Reine,lui répondant d'abord par un regard franc et transperçant.

Il semblerait, Marquis, que vous correspondriez exactement au profil que nous recherchons. Tout comme votre amie la Vicomtesse, votre présence sera de rigueur quand nous l'exigerons. Inutile de nous répéter vous connaissez la suite.
Plus tard, nous nous verrons. En privé
.


Oui...Majesté.Un air solennel,tranchant avec le mince sourire à l'intention de sa maitresse de Devoirs.

Mon zèle n'aura d'égal que ma froide......efficacité.
François d'Harcourt réprima un rictus trop virulent à son goût et qui dénoterais avec l'instant plaisant mais au combien important pour l'avenir.

Sa main entra au contact de celle de Camille,involontairement bien sûr,pour lier symboliquement leur union au devant de leurs futurs obligations.

Alors qu'il allait répondre à l'invitation de fêter ,plus légèrement ,l'instant il vit l'impétueuse autant que ravissante soeur de la Reine marquer
à sa manière sa présence .Le Marquis d'Esne ne put contenir un petit rire aussi aigüe que bref.

Sa main glissa celle de la Vicomtesse en la sienne ,une douceur digne de la caresse des embruns sur le visage en bord de mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emina Danica
Reine de France
Reine de France
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Palais des Tuileries.

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Jeu 21 Oct - 0:48

Attendant toujours la réponse à sa question, La Reine sursaute quand sa charmante sœur, la Princesse, prend la parole.

Danitza-Sladjana a écrit:
- Et moi aussi je dois te promettre quelque chose.

La Princesse se rattrape de justesse en recommençant sa phrase, formulée cette fois-ci correctement. On peut apercevoir son naturel et noter la grande conviction des mots dictés.

Danitza-Sladjana a écrit:
- Pardon. Moi aussi dois-je promettre quelque chose votre Majesté ?

La Reine arque un sourcil, interrogative, tout en regardant sa sœur. A t-elle des choses à dire elle aussi, ou c'est tout simplement une envie de reluire un peu plus.

Eh bien, Princesse. Si il vous prend l'envie subite de déclamer, ne loupons pas cela.

La Reine adresse un grand sourire à sa sœur, trottine à son fauteuil pour s'y installer et de quelques poussées de doigts sur l'avant-bras à Danitza, Emina lui fait comprendre qu'elle doit se lever puis d'un geste du regard l'invite à rejoindre le couple, derrière le bureau. Un p'tit 'face to face' avec la Reine. Laughing

Nous sommes toute ouïes.

_________________
Bac à sable ? Fous-y un coup d'râteau... !!
*Srbja moja princeza, imamte u kozu : Serbie, ma princesse, je t'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Jeu 21 Oct - 4:07

Sa soeur lui adresse une moue surprise mais attentive, une manie qu'elle a depuis bien des années. Et levée de sourcil pour parfaire le tout. Un léger rire se fait entendre de la part du marquis et Danitza lui accorde un bref regard. Mais sa chère Emina veut s'amuser un peu.

Citation :

Eh bien, Princesse. Si il vous prend l'envie subite de déclamer, ne loupons pas cela.

Et voilà sa soeur, devenue Reine de France, qui la prend pour amuser la galerie. A force de provocation, Danitza sait fort bien qu'un jour ça lui jouerait des tours. Là ce n'était qu'un simple amusement de routine pour les deux frangines. Il faut se plier à cette idiote étiquette française, très bien ! Danitza lève une nouvelle fois les yeux au ciel et s'attarde sur les peintures qui se trouvent au plafond. Mais sa soeur lui saisit doucement mais fermement le bras pour lui indiquer la voix à suivre vers le fauteuil qui fait face. Elle va réellement devoir prêter serment envers Emina ?

La jeune princesse soupire légèrement mais elle n'est pas du genre à s'en laisser compter. Elle s'installe devant le bureau après avoir regarder le couple dont les mains se sont enlacées délicatement. Mais le romantisme n'est pas à l'ordre du jour, là il s'agit de montrer à sa soeur qu'elle n'est plus une enfant et que même si cette stupide étiquette lui monte au nez, elle s'y pliera... du moins en apparence.


- Votre Majesté, malgré mon appartenance à un lointain pays qui vous a également vu naître, je tiens à vous offrir mon soutien et mon amitié. Bien que si vous continuez, votre Magnifiscence, à m'obliger à suivre à la lettre ces principes de l'étiquette française qui m'oblige à vouvoyer ma propre soeur, je risque malheureusement de me diriger vers des lieux où cette absence ne sera pas vu comme un manque de politesse. Il faudra je le crains, Votre Grandeur, acceptez ma spontanéité et mes attitudes qui ici peuvent paraître provocantes. Mon amitié et mon soutien sont à ce prix êtes-vous prête à l'accepter Emina Miljenik ?

Danitza eut alors un sourire angélique dont elle seule avait le secret, sourire dont elle usait et abusait depuis son plus jeune âge avec son entourage. Sourire après lequel on ne pouvait rien lui refuser. Mais elle se tenait droite avec cette fierté qui était un de ses plus grands défauts, ou de ses qualités selon elle, et les points de vue.


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua
Marquis de Mautevrier
Marquis de Mautevrier
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/06/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Jeu 21 Oct - 4:27

Passer les gardes ne fut vraiment pas une chose compliquée. Joshua faisant parti de ces personnes qui se montrent rarement, mais sont connues. "Lhomme qui sent la mort", voilà un des petits noms qu'on lui connait dans le palais. Des fois, c'est le mort. Ca dépend des jours... Enfin bref. Joshua n'est pas là pour obtenir quoi que se soit. Curiosité, simplement. Observateur plutôt.

C'est pour cette raison certainement que le fantasque boucher passe devant le garde en posant son doigt contre les lèvres du garde. Il ne voulait pas d'annonces. Le garde recule sa tête pour éviter le doigt, comme s'il était la peste incarnée. Alors qu'il n'a même pas l'ongle d'incarné. Mais passons. Joshua entre donc sur le discours d'une jeune femme. Elle attire toute l'attention, ce qui permet au blond de faire le pont sur les présents.

Pas de surprise, si ce n'est cette personne qui ne lui dit rien. Il ne reconnait que les personnes qu'il voit relativement souvent de toute manière. C'est à dire Morganne en gros. Il y a donc cet homme qui lui inspire des sentiments mitigés. Et la seconde partie du binôme, qui elle semble éviter Joshua. Comme beaucoup de monde en fait. Saaaaaauf ? Morganne, oui, gagné.

Faisant les derniers pas vers la Reine, il referme le livre qu'il était en train de lire en passant dans le couloir, et attend, s'intéressant, comme le reste de la salle, à l'oratrice, découvrant de la similitude dans les traits avec sa voisine. Un nouveau poids dans la balance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emina Danica
Reine de France
Reine de France
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Palais des Tuileries.

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Sam 23 Oct - 2:42

Et non ce n'était pas une boutade. Danitza se lève et continue bien évidemment ses habituelles simagrées. Emina l'observe tout sourire, amusée de pouvoir la mettre dans ce genre de situation, qu'elle même, seule fautive, avait déclenchée. Aussi confiante qu'elle en a l'air, la Princesse Danitza se met face à la Reine et commence son discours.

Citation :
-Votre Majesté, malgré mon appartenance à un lointain pays qui vous a également vu naître, je tiens à vous offrir mon soutien et mon amitié. Bien que si vous continuez, votre Magnificence, à m'obliger à suivre à la lettre ces principes de l'étiquette française qui m'oblige à vouvoyez ma propre sœur, je risque...

Entre temps la porte s'est ouverte sur ce qu'Emina qualifia d'une ombre, trop adsorbée par les mots de la jeune femme.

Citation :
...malheureusement de me diriger vers des lieux où cette absence ne sera pas vu comme un manque de politesse. Il faudra je le crains, Votre Grandeur, acceptez ma spontanéité et mes attitudes qui ici peuvent paraître provocante. Mon amitié et mon soutien sont à ce prix êtes-vous prête à l'accepter Emina Miljenik ?

Un sourire se dessine sur les lèvres d'Emina. Elle est à la fois satisfaite et jubile déjà quant à sa réponse.
La Reine se redresse un peu, tend une main vers un tiroir de son bureau et en sort une missive bien pliée ou le sceau Serbe est bien en évidence. Elle la dépose devant elle, s'enfonce à nouveau dans son siège et joint ses mains ensembles. Le sourire n'a toujours pas quitté les royales lèvres qui s'étirent maintenant pour parler.


Princesse Danitza-Sladjana. Nous avons, nous semble t-il, déjà eu cette discutions avec vous.
N'aimeriez-vous pas qu'en votre pays, un étranger se pli à vos us et coutumes ? Celles que vous pensez meilleures qu'ici lieu, en France.
La bas, comme ici, nous appelons cela le respect. Et nous devons surement plus que d'autres, nous soumettre à cet état d'esprit, car que nous le voulions ou pas, nous sommes ici, et pour un moment très chère sœur.


La Reine pose ses yeux sur la missive et la pousse du bout des doigts en direction de Danitza puis reprend.

Voici une missive du pays, écrite par son Roi, notre père, précisant le but exact de votre visite, ainsi que la durée de votre séjour, qui, nous le craignons ne vous sied. C'est à dire, indéterminée.
Et en ce qui concerne les vraies raisons, ces écrits énumèrent avec beaucoup de détails, votre comportement devenu ingérable pour votre entourage. Vous retournerez en Serbie lorsque, d'après lui, "...Sera en mesure de faire preuve d'un peu plus de bienveillance à l'égard d'autrui." Seul notre père a de l'autorité sur vous, c'est pourquoi il vous... Suggère, autoritairement de rester avec votre sœur que vous aimez tant !!


Danitza la savait taquine et une fois seule à seule, elles auraient une discutions convenable, à l'abri des 'vous' et autre compagnie l'en obligeant.
Maintenant terminée, Emina se tourne vers l'individu, entré semble t-il pendant le dialogue. Le charmant Marquis, rencontré et re rencontré.
La Reine lui sourit chaleureusement et ajoute.


Le bonjour à vous, Marquis. On peut dire que vous arrivez à point.

Petit claquement de doigt pour accompagner les mots.

Nous vous présentons, Princesse Danitza-Sladjana de Serbie. Notre charmante sœur à la douce mais tranchante verve.
Je vous laisse le soin de vous présenter.


La reine termine enfin par un sourire remplit de mystères, amusée autant intérieurement qu'elle ne l'est à l'extérieur...

_________________
Bac à sable ? Fous-y un coup d'râteau... !!
*Srbja moja princeza, imamte u kozu : Serbie, ma princesse, je t'ai dans la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Dim 24 Oct - 2:16

La jubilation de sa soeur avant de sortir la lettre du bureau aurait été visible même pour un aveugle. Comme si Danitza ignorait la correspondance entre la Reine de France et le Roi de Serbie. Elle écouta le début qui lui semblait intéressant mais pour ce qui était de sa venue ici, d'autres lettres, entre les deux soeurs cette fois, contaient bien d'autres idées que celles de "faire preuve de bienveillance envers autrui" comme si cela préoccupait la jeune princesse.

Elle réprima un bâillement en serrant les dents et ne put s'empêcher mentalement de penser que le respect commencerait peut-être par accepter la personnalité de chaque individu, à commencer par la sienne, avant d'essayer de la plier à de stupides us et coutumes comme vouvoyer sa soeur. Mais cela pourrait être un jeu amusant puisque même en utilisant ce précieux "vous" des messages fusent et cette distance disparaît.

Comprenant néanmoins, au vue du regard que lui lance sa chère soeur, que la suite se règlera en privé, elle ne dit plus rien. Elle hausse pourtant légèrement les épaules et s'écarte du bureau, suivant le regard de sa soeur qui mène jusqu'à un homme blond, un livre à la main. Les prunelles de Danitza scrute les traits de sa soeur qui s'anime avec chaleur pour parler au nouveau venu, un marquis si ce qu'elle a cru comprendre est bon.

Elle se tourne totalement vers lui alors qu'Emina se lance dans les présentations d'usage mais juste à son égard, au marquis de faire le reste. La voix de sa soeur trahit un amusement certain pour la scène ce qui attise la curiosité de la jeune princesse qui se contente de fixer le marquis attendant la suite qui apparemment sera intéressante. Si elle se fie à la Reine bien évidemment. La tête fière et l'oeil aux aguets, Danitza attend sans le moindre mot, sa verve elle la garde pour plus tard.


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois d'Harcourt

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Tours et Paris 1er arrondissement

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Dim 24 Oct - 4:32

Restant auprès de Camille,et fier d'elle pour sa future mission qui complètera à merveille la sienne pour le bien de la Reine et de ses intérêts.

Le Marquis d'Esne aimait bien l'idée de la reine porter un toast sur la confiance qu'elle daignait leur accorder à lui et sa belle Vicomtesse.
Et puis l'entrée d'un proche du Roi,sympathique par moments fit oublier sa présence à la reine et sa soeur.
François d' Harcourt profita de ce qu'ils se complaisaient à les ignorer un peu pour embrasser Camille un court instant,mais intense
par l'échange s'étant opéré.

Je suis fier de vous....mon amie

Il jeta un regard tendre envers la Vicomtesse de comblisy ,nommée à présent Première Dame de la Reine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua
Marquis de Mautevrier
Marquis de Mautevrier
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/06/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Dim 24 Oct - 21:33

Alors le blondinet avait vu juste : c'est de la famille. Proche, puisque soeur. Le jeu de la cour devient de plus en plus intéressant. Les poids changent, ce qui ne manque pas d'attiser l'attrait du blondinet. Un pauvre mouvement de tête, contraste certain avec ceux qui se courbent au point de toucher le sol de leur nez, ajouté de la hausse de la main jusqu'au coeur. Le blondinet vient de saluer le duo royalo-princier.

Seconde chose qu'à retenu Joshua, c'est le tranchant, normal pour un boucher. Ajouté à la verve, voilà que le jeune homme est intéressé au plus haut point. Après son salut laissant à désiré selon nombre de point de vue, il questionne donc la nouvelle venue. Provocation qui se passe de l'aval de la Reine. Egoïste, le blondinet, comme toujours, ne cherche qu'à s'amuser. Les autres passent après.


" Joshua Andreault de Langeron, Marquis de Mautevrier. Maître en matière de tranchant. J'espère n'avoir jamais à vous servir. Il est intéressant de savoir que la Princesse dispose d'une telle arme. Reste à savoir si le Seigneur l'a mise dans les mains d'une personne intelligente."

Si Joshua fait référence à un dieu, c'est forcement qu'il y a tout sauf du sérieux derrière ses mots. Il scrute la petite, cherchant des réactions. Sûr de lui, le vilain sourit. Il cherche un duel, cela faisait longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Dim 24 Oct - 22:54

Une imperceptible inclinaison et une main sur le cœur en guise de salut, le nouvel arrivant ferait donc dans l'originalité ? En voilà un pour qui l'étiquette ne semble pas avoir une immense importance pense la jeune femme en appréciant l'idée. L’intérêt la pique alors mais elle reste impassible en attendant la suite. Mais il ne faut jamais endormir trop vite son attention et sa vigilance, aussi garde-t-elle ses prunelles sombres rivées sur le visage du jeune homme.

Il prend enfin la parole et un sourire amusé se trace lentement sur les lèvres de Danitza, l’intérêt se faisant plus vif. La jeune princesse penche un instant la tête écoutant attentivement
chacun des mots prononcés. Le nouveau venu, Joshua Andreault de Langeron, Marquis de Mautevrier, semblait apprécier la provocation en la questionnant ainsi ; elle, la sœur de la Reyne. Elle aurait pu se draper dans ce que certains appellent la dignité mais pourquoi s’offusquer quand une possibilité de s’amuser s’ouvre.

Légèrement étonnée de voir arriver le Très Haut dans la conversation où il n’a rien à y faire, Danitza comprend bien vite que le provocateur aussi cherche à jouer. La jeune princesse retient le sourire appréciateur qui pointe sur ses lèvres et garde un visage calme. Elle répond en commençant par hausser imperceptiblement les épaules :


- Allez savoir, comme tous disent Lui seul le sait. Moi je me contente de l’utiliser, mais comme toute arme, il faut en user sans en abuser, n’est-ce pas ?

Un léger sourire apparaît à cet instant. Après l’entretien qu’elle vient d’avoir avec sa sœur, autant dire qu’en réalité la jeune femme en use et en abuse mais le jeu est de savoir jusqu’où aller. Parler d’elle n’apportera rien, mais le jeune homme a piqué au vif son intérêt. Juste quelques mots qui la pousse à continuer d’ignorer sa chère Emina pour pousser plus loin le petit duel.


- Mais vous vous déclarez maître en matière de tranchant ; voilà qui attise les curiosités, la mienne en tous cas, sauriez-vous m’en dire plus ou vous flattez-vous seulement ainsi devant la charmante Reyne qu’est ma sœur ?

La provocation est de mise, et la jeune femme a vu assez de nobles et courtisans mettre en avant des qualités qu’ils n’ont pas par pure vanité face à la royauté. Il est incroyable de voir comme les gens mentent pour qu’on leur accorde un intérêt qui ne leur sera jamais dû. Elle fixe toujours le Marquis, sans départir de son calme, ce jeu l’amuse quelque peu. Sa sœur avait parlé d’un toast, et bien le toast attendra bien encore un peu !



Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua
Marquis de Mautevrier
Marquis de Mautevrier
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/06/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Lun 25 Oct - 1:29

Il y a du répondant chez la jeunette. En tout cas, de la technique. La clef de la victoire se trouve dans les failles à exploiter, et quel meilleur moyen de les trouver que de faire parler l'autre, de lui, pendant qu'on se tait ? Joshua s'avance vers le petit groupe , qui inclus sont adversaire du moment. Il lève la main pour balayer la question de la princesse, gardant son sourire sur les lèvres.

Le voilà arrivé à bon port. Le même sourire fend son visage. Un grand mystère pour le reste du monde ce sourire, pas grand monde sait ce qui se cache derrière. Mais ce n'est pas le plus important. Car la fente se meut, et le blondinet parle, plissant légèrement les yeux. Une manie qu'il a, quand il parle, dans certaines conditions. Là, c'est parce qu'il sent qu'il est en meilleur position que sa jeune rivale.

J'en oubliais les douces paroles du blond. Alors, voilà à peut prêt le langage qu'il tient à la soeur de la Reine, devant la Reine. Ce qui pourrait ne pas être très gentil, je l'accorde.

" Il y a ceux qui sont inconscients qui se permettent d'abuser. "

Cette phrase se ponctue par un regard amusé, laissant entendre que la suite est plus excitante, et qu'elle annonce une pique.

" Et il y a ceux qui sont pleinement conscient, qui se le permettent. Quand à mes capacités, comme je vous l'ai déjà dit, Altesse, j'espère que je n'aurais jamais à mettre à profit mes talents sur vous. "

Le vilain coule un regard vers la Reine, puis le couple, avant de revenir à la princesse, attendant la suite. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas amusé autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danitza-Sladjana

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/10/2010
Localisation : En France

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Lun 25 Oct - 2:13

La jeune princesse écarquille quelque peu ses yeux en constant que le geste de la main esquissé par le Marquis est un balayage dans le vide pour chasser ses paroles comme on chasse une mouche. En voilà un qui ne perd rien pour attendre. Autrefois, plus jeune elle aurait tapé du pied face à une telle attitude, elle était fille de roi après tout, mais là, la personne l’intéressait et elle la dédaignera quand elle en aura fait le tour.

Loin de s’en laisser conter, elle le regarde avancer, se détournant un moment pour sourire largement à sa sœur, lui signifiant qu’elle s’amusait certes beaucoup mais qu’il s’agissait de sa cour, non la sienne. Quoique le contraire ne lui aurait pas déplu. En Serbie, elle l’aurait même déposer un baiser sur sa joue pour se faire pardonner cette pensée. Mais l’étiquette est l’étiquette et elle se tourna de nouveau vers le Marquis.

La réponse n’est pas des plus satisfaisantes pour sa curiosité, toujours mal placée celle-là. Mais si le nouveau venu souhaite s’envelopper de mystère, grand bien lui fasse, elle avait d’autres flèches dans son carcan et pas encore d’autres chats à fouetter. Il faudrait donc se contenter de celui-là.


- Nous devons donc en conclure qu’en matière d’armes, comme en toutes choses, il faut de tout pour faire un monde. Quant à vos talents, qui vous parle de les utiliser sur ma personne ?

Danitza haussa un sourcil interrogateur et, eut une moue amusée quand à la suite de la conversation.


Dernière édition par Danitza-Sladjana le Sam 20 Nov - 7:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille
Vicomtesse de Comblisy
Vicomtesse de Comblisy
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : france sud

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Mar 26 Oct - 6:14

La jeune Camille étouffe un bâillement… Certes son amant aux côtés d’elle ne manquait pas de piquant… Mais cette conversation qui s’éternisait avec ce jeune Mautevrier ignorant tout de la politesse, commençait à l’ennuyer…

Elle attendait poliment le verre annoncé… et surtout les premières tâches que lui confierait la reine…
Pour le moment elle piétinait et ce n’était point dans ses habitudes…

François s’étant rapproché d’elle insensiblement, un baiser aussi furtif qu’intense, leurs mains s’effleurant, leurs corps se frôlant… Camille se dit qu’un champagne frappé calmerait peut-être l’intense chaleur qui envahissait son jeune corps.
Mutine elle cherche le regard de François, ses prunelles de source claire chargées de promesses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua
Marquis de Mautevrier
Marquis de Mautevrier
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 08/06/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   Jeu 28 Oct - 2:27

Elle ne se laisse pas démonter la jeunette. Bien au contraire, elle revient à la chasse. Voilà qui annonce tout un tas de bonnes choses pour la suite. Les curieux, il aime ça le blondinet. Ne serait-ce parce qu'il est possible d'en faire tout un tas de choses. Joshua finit par lever le livre, tout en le faisant tourner, afin d'exposer autre chose que son épaisse tranche de cuir. Les lettres s'offrent aux yeux de la Princesse. Et si Joshua ne se trompe pas, la phrase suivante devrait faire son petit effet.

" Parce qu'il serait ennuyeux que je l'exerce sur Votre Soeur, Princesse. "

Ennuyeux, pas vraiment, car il pourrait approfondir un autre domaine d'expertise. Mais bon, là n'est pas la question. Ah oui, j'oubliais ! Ce que dit le titre du livre ? Bien qu'italien, il reste relativement parlant. Traité d'anatomie : amputation et réseaux sanguins. Bref, rien de très ragoutant. Laissant tout le loisir à la Princesse de déchiffrer le texte, Joshua s'adresse à la Reine.

" Votre Altesse semble fêter quelque chose ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salon de la Paix, Grand cabinet de la Reine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Salon de la Paix] On ne croit pas si bien dire ... (Pv la Reine)
» [RP ouvert] Le Grand Salon
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Les Salons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monarchy  :: + Versailles - Intérieur + :: . Les Grands Appartements de la Reine .-
Sauter vers: